« Monster Process »

0
125

Le 8 janvier 2018 débutera, en Suisse, l’audition des leaders du World Tamil Coordinating Committee (WCC), le soi-disant “Monster Process”. Cette affaire judiciaire, prétendument la plus importante dans l’histoire suisse, a pris un fort caractère politique. L’accusation soutenue par le Ministère public de la Confédération et relayée dans les médias suisses veut que leur soutien financier à leurs frères et soeurs a prolongé la guerre qui a pris fin en mai 2009. Par conséquent, on présume que les leaders de la diaspora tamoule de Suisse doivent être tenus pour responsables des vies perdues durant la guerre. On présume aussi que ceux-ci, tout en collaborant avec les Liberation Tigers of Tamil Eelam, ont fait usage de menaces de violence pour extorquer de l’argent et l’envoyer vers l’île.

Premièrement, nous organiserons une pétition à signer par les Tamouls qui vivent en Suisse, afin de présenter un point de vue opposé. Peu après, nous conduirons des entretiens avec les accusés et récolterons les commentaires de ceux qui veulent prendre position dans cette affaire, qui, selon nous, se situe au coeur des droits de l’homme.